LA GUERISON DE L’ENFANT INTERIEUR

Pourquoi et comment guérir son Enfant Intérieur?

La première personne a parler de l’Enfant Intérieur, est le docteur Eric BERNE en 1958.

Le docteur Eric BERNE est à l’origine de l’Analyse Transactionnelle, qui est une théorie de la personnalité, des rapports sociaux et de la communication.

Pour lui, l’Enfant Intérieur est l’une des trois composantes principales de notre personnalité, avec le parent et l’adulte.

L’Enfant Intérieur, c’est l’enfant en soi, notre MOI véritable. Il s’agit de la partie émotionnelle de notre ètre ou toutes les mémoires sont stockées.

Nos propres mémoires, mais aussi celles de nos parents, de nos ancètres et de nos vies passées.

Cet enfant intérieur vit en nous tout au long de notre existence.

C’est un savant mélange entre le souvenir de l’enfant que l’on a été, de l’enfant que l’on a révé d’ètre et des évènements marquants de notre vie.

Il existe aussi bien des parties positives et heureuses que des parties négatives et tristes de l’Enfant Intérieur, et tout cela est en correspondance avec les parties inconscientes de notre personnalité qui se sont forgées durant notre enfance.

TOUT VIENT DE L’ENFANCE

Déja durant notre gestation, nous recevons des informations et nous sommes sensibles à l’ambiance émotionnelle et environnementale de nos parents.

Ex: une personne dont la mère ou le père a vécu un deuil pendant qu’elle était en gestation, peut porter la tristesse de ses parents. Ainsi son entrée sur la scène de la vie se fait avec une empreinte, elle nait avec des données mises en mémoire, elle est en deuil avant mème d’avoir vécue.

A cela, il faut rajouter le bagage transgénérationnel. C’est à dire que l’on hérite entre autres, des problématiques non réglées de nos ancètres.

Puis se déroule la période de l’enfance, de l’adolescence et l’entrée dans la vie d’adulte. Famille dysfonctionnelle ou pas, il n’y a pas de parents parfaits, donc pas d’enfance parfaite.

Durant cette enfance, parmi les blessures fondamentales à l’origine de nos maux, de nos dysfonctionnements, on va retrouver: le REJET, l’ABANDON, l’HUMILIATION, la TRAHISON et l’INJUSTICE.

Chaque impact laissé par un ou plusieurs évènements marquants durant cette période de l’enfance et de l’adolescence va s’inscrire au plus profond de nous, c’est à dire au niveau cellulaire. Nos cellules seront imprégnées de ces émotions négatives, pouvant provoquer plus tard dans la vie d’adulte, un sentiment de vide, des comportements addictifs, des troubles narcissiques, un problème de confiance, des dépendances, etc… Tous ces signes sont la confirmation que l’Enfant en nous est bléssé.

COMMENT CELA SE MANIFESTE?

Notre histoire, notre éducation, la société ont fait que nous nous sommes enfermés dans une carapace, une armure qui nous empèche d’ètre nous mème avec la force et l’ Amour que nous avons reçu en venant au monde. Cet Amour et cette force qui ont du mal à s’extérioriser, sont trop souvent tus et emmurés.

Quand une personne n’a pas su ou pu exprimer une émotion : colère, tristesse, peur, frustration, injustice, rage, honte…, cet affect réprimé cherche une issue. Toute situation, toute personne qui rappelle de prés ou de loin cette émotion ou l’évènement qui l’a suscité, réveille le passé et nous plonge dans un état de victime.

En gros, nous sommes des « Bombes à retardement »

A QUEL MOMENT CET ENFANT SE MANIFESTE T’IL?

Vous arrive t’il de réagir de façon démesurée?

Un évènement anodin ( pour un oeil extérieur ), vient titiller une blessure du passé et vous ne vous reconnaissez plus. Qui n’a pas connu l’une de ces situations:

Ex: quelqu’un vous manque de respect et vous sentez une colère incontrolable monter en vous. C’est plus fort que vous, vous explosez.

ou: personne ne vous écoute à la maison, vous rabachez sans cesse les mèmes choses, cela vous donne l’impression d’ètre transparente, voire inexistante et cela vous plonge dans une profonde tristesse.

-ou bien: vous avez fait une boulette au travail et vous rentrez chez vous en mode panique totale: angoisses, crise de larme et rate au court bouillon. Bref, vous ètes aussi stressé que si vous aviez détourné un million d’euros.

Vous réalisez que quand mème la situation n’est pas si dramatique que cela, mais alors d’ou vient cette émotion?

C’est peut-ètre votre « Enfant Intérieur » qui essaye d’attirer votre attention.

Il ne faut pas oublier enfin, qu’un Enfant joyeux vit en nous, et en se reconnectant à lui, nous allons renouer avec notre joie de vivre, notre créativité, notre curiosité, notre spontanéité, notre insouciance, notre authenticité.

AIMER NOTRE ENFANT INTERIEUR, C’EST NOUS AIMER NOUS-MEME, NOUS ACCEPTER PLEINEMENT, MAIS AUSSI NOUS RESPECTER.

LA THERAPIE PSYCHOGESTIONNELLE

Le « PSYCHOGESTIONNEL » est une thérapie Psycho-corporelle brève, une stratégie progressive de guérison intérieure.

C’est une thérapie brève qui permet une reconnexion avec notre « Enfant Intérieur », pour lui apporter tout ce dont il a besoin.

Cette thérapie aide à pacifier ses liens avec son passé, surtout lorsqu’il a été traumatique ( traumatismes anciens ou récents ), c’est réaliser son travail de deuil, c’est se pardonner à soi-mème les blessures endurées, c’est aussi abandonner les bagages et les programmes toxiques qui nous viennent de nos proches ou de nos ancètres.

Cela ne signifie pas lutter contre le passé ou l’oublier, mais c’est le reconnaitre, l’assimiler pour véritablement s’en séparer.

C’est également mieux comprendre le fonctionnement et les réactions de personnes qui nous entourent et dont parfois le comportement nous surprend, nous affecte.

L’efficacité de cette thérapie réside dans le fait qu’elle permet de changer les programmes inscrits dans nos cellelus, c’est une déprogrammation, ce qui permet ainsi de relancer l’energie.

CONSEILS EN NATUROPATHIE

« Les bonnes résolutions pour bien commencer l’Année »

En début d’Année, comme après la période des vacances d’été, nous avons doublement envie de prendre de nouvelles résolutions et ceci bien évidemment en nous fixant des objectifs.

L’idéal étant de s’y tenir le plus longtemps possible, il est ppréférable de se fixer de petits objectifs pour commencer.

Le mois de Janvier est propice à ce besoin de mettre en place des modifications dans notre quotidien, à commencer par l’alimentation. Les fêtes de fin d’année viennent de se terminer avec parfois pour ne pas dire souvent son cortège de petits désagréments dus à une alimentation trop riche et mal équilibrée. Les organismes sont surchargés et nos émonctoires très sollicités. Il faut donc alléger notre système digestif.

L’alimentation

– adopter une alimentation la moins transformée possible, l’idéal étant le  » fait maison ». Eviter les plats cuisinés industriellement, les sucres raffinés, l’apport en protéines lourdes ( viande rouge ), les boissons alcoolisées, les sodas, le café et autres boissons excitantes en excès. Privilégier les légumes et les fruits frais, BIO ( ou du moins de culture raisonnée ), et de saison. Manger de tout en variant les sources de protéines, céréales, légumineuses. Ainsi vous avez la garantie de trouver dans votre assiette des nutriments en plus grande quantité.

privilégier les produits laitiers à base de lait de brebis ou de chèvre et les consommer plutôt le matin.

– les « bons gras », les acides gras essentiels sont également très importants car ils participent au bon fonctionnement de notre organisme. Les omégas 3 par exemple, jouent un rôle important sur le système nerveux, le système cardio-vasculaire et les fonctions cognitives. Choisir les bonnes huiles 1ère pression à froid et BIO ( colza, lin ,noix, chanvre, cameline ).

penser à bien s’hydrater tout au long de la journée: eau ( 1l 1/2 ), thé, infusion…

-les jus de légumes sont également intéressants pour leur valeur nutritive sous une forme facilement assimilable. Ils sont riches en vitamines, minéraux, oligo-éléments et anti-oxydants.

prendre le temps de manger et de bien mastiquer, car cela a une incidence directe sur la digestion et sur l’assimilation des macro et micro-nutriments.

une détox qui va permettre de relancer et stimuler les fonctions digestives. Dans les plantes les plus connues, nous trouverons l’artichaut, radis noir, chardon marie, desmodium, chrysantellum et autres. *Il est recommandé de prendre conseil auprès d’un thérapeute.

-une alimentation variée et équilibrée sera aussi bénéfique au bon fonctionnement de notre système immunitaire. Quand celui-ci est performant, il nous aide à lutter contre les petits mots de l’hiver ( rhumes, virus, infections…).Il existe plusieurs facteurs interdépendants pour améliorer le système immunitaire: alimentation, sommeil, activité physique, temps de repos, qualité des relations humaines. Santé et immunité sont étroitement liées, que ce soit pour lutter contre les infections de l’hiver, mais aussi pour soutenir l’organisme tout au long des maladies dégénératives.

L’activité physique

l’activité physique joue un rôle essentiel dans l’équilibre de notre organisme et de ses fonctions. Le sport fait partie d’un ensemble de gestes quotidiens essentiels qui contribue à préserver une bonne hygiène de vie. L’activité physique stimule nos émonctoires, les poumons, les reins, le foie, et la peau, et facilite l’évacuation des toxines. Elle accélère la circulation sanguine tout en fluidifiant le sang, elle assure une bonne nutrition cellulaire, favorise le sommeil grâce à une fatigue saine et permet de maintenir un confort ostéo-musculaire. Choisir une activité adaptée à ses capacités physiques, à son emploie du temps et la mettre en place progressivement. Une demi-heure de marche quotidienne est recommandée si on ne peut pas pratiquer un sport régulièrement.

le repos et le sommeil

l’hiver est la période idéale pour se coucher plus tôt et ainsi favoriser un sommeil de meilleure qualité et une bonne récupération. Dés que l’envie de dormir se manifeste, ne pas hésiter à aller se coucher, même si c’est plus tôt que d’habitude. Le sommeil est capital pour notre organisme, car il va lui permettre de se régénérer, se réparer, d’éliminer les toxines, va favoriser le repos des organes digestifs et musculaires, une réorganisation mentale, ainsi que le repos intellectuel. Eviter les téléphones et les écrans pour les champs électromagnétiques ( au moins 2 heures avant le coucher ), pas de sucre ni de sport trop tard, car ils stimulent le système nerveux.

Gestion du stress et des émotions

– la Naturopathie offre un large éventail de stratégies pour retrouver calme et apaisement. Des solutions vous serons proposées lors d’un Bilan de Vitalité, pour vous aider dans votre quotidien à la gestion du stress : contact avec les éléments vitalogènes, respiration, activités qui aident au « lâcher- prise » ( QI gong, yoga, biodanza…), ainsi que tout simplement savoir s’accorder du temps pour soi…

 

 

La Gemmothérapie

gemmothérapie

Le Gemmothérapie est une phytothérapie qui utilise les tissus embryonnaires des plantes, arbustes: bourgeons, radicelles ou jeunes pousses.

La puissance du bourgeon

Ces tissus embryonnaires contiennent de fortes concentration en éléments actifs:

flavonoïdes, polyphénols, terpènes mais également des minéraux, des vitamines, des hormones et des oligo-éléments.

Autant dire un condensé d’énergie et d’antioxydants qui les rendent précieux pour les personnes soucieuses de préserver leur vitalité et leur capital santé.

Différentes formes galéniques

La » quintessence » des bourgeons est extraite sous forme de macérat dit  » glycériné » en les faisant macérer durant 21 jours dans trois solvants différents: eau, alcool, glycérine.

Après filtration, est obtenu le »macérat mère« . C’ est ce concentré que l’on utilise par voie orale, à raison de quelques gouttes diluées dans de l’eau.

Etant donné sa concentration, il est très facile de compter les gouttes, et sa teneur en alcool est très faible.

La gemmothérapie soutient plusieurs fonctions, tant sur le plan digestif que circulatoire, confort articulaire et douleurs tendiniques, sommeil, stress, immunité, ménopause.

Les Bourgeons stars

– le cassis : action sur le système immunitaire, effet anti-inflammatoire sur les gènes articulaires et les douleurs tendiniques.

– l’aubépine : vertus cardio-toniques, circulatoires.

le bouleau pubescent: reminéralisant, idéal pour les articulations et les os.

le figuier: précieux pour se débarrasser du stress, favorise un bon sommeil.

châtaignier et marronnier: puissants toniques veineux, limitent la congestion sanguine surtout dans les membres inférieurs.

le figuier: excellent pour un bon sommeil, idéal pour se débarrasser du stress.

séquoia jeunes pousses: draineur hépatique, tonique général.

Durée et fréquence du conseil

il est recommandé de faire des cures sur plusieurs semaines, sur les conseils d’un thérapeute.

idéalement aux changements de saisons ou dans les périodes de fatigue et de convalescence.

Notion de biorésonnance

Lorsqu’un organe est perturbé, les cellules altérées émettent sur une fréquence un peu différente, ou avec un changement de direction ou de polarisation.

La fréquence d’un organe sain est donc différente de celle d’un organe fragilisé.

Les bourgeons émettent des fréquences, et servent d’appareil de biorésonnance pour rééquilibrer le taux vibratoire correspondant à la santé physique, énergétique, émotionnelle, mentale, causale…

Les plantes, les arbres nous transfèrent leurs forces et leur énergie « vitale ».

Les précautions d’emploi

  • personnes sous traitement médicamenteux ou sous anti-coagulant
  • personnes souffrant de cancer hormono-dépendant
  • femmes enceintes

 

Le Neem pour la Détox des cheveux

Neem

chevelure avec NeemTout comme il est nécessaire de faire un drainage de son organisme au printemps et de gommer régulièrement sa peau pour éliminer impuretés, toxines et cellules mortes, il convient aussi de procéder à une détox capillaire. Les cheveux sont en effet vivants, et exposés en permanence à la pollution atmosphérique, aux poussières, à la fumée de tabac… Ils reçoivent, en plus, des soins capillaires, produits coiffants, voire des colorants chimiques, qui les agressent, les alourdissent et ternissent leur éclat. De plus, certains shampoings, comme ceux à base de silicone, vont avoir tendance à les étouffer. Une détox capillaire va donc leur permettre de retrouver leur bel éclat et leur santé.

La poudre de Neem (Azadirachta indica) est un ingrédient phare issu de la tradition ayurvédique et très utilisé en Inde, dont les vertus assainissantes et détoxifiantes sont avérées. Ses feuilles sont riches en substance antioxydantes et purifiantes : flavonoïdes, terpènes et terpénoïdes. Elle est particulièrement appréciée pour éliminer les toxines liées aux pollutions diverses des cheveux et pour soulager les démangeaisons du cuir chevelu.

La poudre de Neem s’applique en masque, avant le shampoing, sur le cuir chevelu uniquement (pas sur les longueurs), avec un temps de pause de 1 heure minimum (maxi 3 heures).
 Il peut s’utiliser en cure régulière une fois par semaine pendant 1 à 3 mois, ou en application régulière une fois par mois.

Les protéines végétales

protéines

Les protéines végétales ont de plus en plus le vent en poupe et leurs bienfaits sur la santé ne sont plus à démontrer. En complément de la phytologie, les légumineuses, oléagineux, tofu, algues, graines et céréales complètes se présentent ainsi comme des alternatives végétales intéressantes pour notre alimentation et se déclinent à l’infini.

Les protéines : à quoi servent-elles et d’où viennent-elles ?

Les protéines sont indispensables à la vie et interviennent à travers de multiples mécanismes au sein de l’organisme : les fonctions enzymatiques et hormonales, la protection immunitaire, la fabrication des différents tissus (cartilage, peau, cheveux, ongles), le développement et la contraction musculaires, les besoins énergétiques, les réactions métaboliques…

Quelles sont les sources de protéines végétales ?

Il est conseillé de varier les apports et d’alterner les sources végétales et animales. Ainsi il est intéressant de mettre l’accent sur le tofu, les céréales complètes, le quinoa, l’amarante, mais aussi les lentilles, le chanvre, ainsi que les amandes, noix, noisettes et autres oléagineux, comme le tournesol, les graines de courge ou le lin. Il existe cependant d’autres sources de protéines non animales, qui constituent un apport conséquent en protéines végétales complètes. Elles sont idéales pour tous les profils (sportifs, enfants, adolescents, femmes enceintes et allaitantes, seniors…) et présentent des vertus exceptionnelles. C’est le cas de certaines algues et végétaux naturels riches en nutriments et excellent pour la santé. Zoom sur ces super aliments hors norme.

 

Chanvre, courge, lin, tournesol : les essentiels

Les graines, céréales et légumineuses sont également de précieux cadeaux que la nature nous offre pour compléter quotidiennement les besoins en protéines. C’est le cas du chanvre, véritable aliment santé, dont la composition nutritionnelle contribue à améliorer la digestion, protéger le cerveau et nourrir les cheveux, les ongles et la peau. En outre les graines de courge, de lin et de tournesol sont d’excellentes sources de protéines végétales, très assimilables. Elles en contiennent chacune de 25 à 35% et sont riches en fibres, en acides gras essentiels, en minéraux et en vitamines, participant ainsi à l’équilibre acido-basique de l’organisme. Très digestes, ces différentes protéines ne causent pas de soucis digestifs et ne représentent aucun danger pour la santé. Elles peuvent être consommer seules, ou en synergie si l’on souhaite potentialiser leurs bénéfices. Dan le cadre d’une alimentation saine et variée, 20 à 30 grammes par jour permettent d’optimiser les apports en protéines végétales. Faciles à utiliser, elles s’incorporent dan les smoothies, laits végétaux, jus, soupes… Mais aussi dans des gâteaux, crêpes et pains pour obtenir des collations protéinées. Mieux vaut choisir des protéines végétales sans additifs, sans gluten, dans arômes ni édulcorants, pour bénéficier de tous leurs bienfaits.

spiruline

Spiruline : l’incontournable

Véritable bombe énergétique, la spiruline est une micro-algue de couleur bleu vert en forme de spirale faisant partie de la famille des cyanobactéries. Cette algue est si riche en nutriments qu’elle est utilisée pour lutter contre la malnutrition dans le monde. Ainsi, quelques grammes par jour suffisent à reminéraliser durablement le corps, grâce à sa composition exceptionnelle en vitamines (A,B, E), minéraux (calcium, phosphore, magnésium, fer, zinc, cuivre, manganèse, chrome, potassium), enzymes, chlorophylle, caroténoïdes et fibres.

morengaMoringa : l’indispensable

Surnommé « arbre de vie » ou « arbre miracle », cet arbre renforce l’organisme et stimule les défenses immunitaires tout en procurant une quantité impressionnante de vitamines (A, B, C et E) et de minéraux (calcium, fer, magnésium, manganèse, sélénium, chrome, potassium…). Les feuilles de moringa sèches bio renferment 25% de protéines végétales parfaitement assimilables, ce qui en fait un aliment incontournable pour les végétariens, végétaliens et végans. Tous les acides aminés essentiels y sont présents, soutenant un bon fonctionnement enzymatique et hormonal.