« On ne peut rien enseigner à l’homme, on peut seulement l’aider à trouver la réponse à l’intérieur de lui-même. »  Galileo Galilei

Vous arrive-t-il de réagir de façon démesurée ? Un événement anodin (pour un oeil extérieur) vient titiller une blessure du passé et vous ne vous reconnaissez plus.

Qui n’a pas connu l’une de ces situations ?

– Quelqu’un vous manque de respect et vous sentez une colère incontrôlable monter en vous. C’est plus fort que vous, vous explosez !

– Personne ne vous écoute à la maison, vous rabachez sans cesse les mêmes choses, cela vous donne l’impression d’être transparente, voire inexistante et cela vous plonge dans une profonde tristesse.

– Vous avez fait une boulette au travail et vous rentrez chez vous en mode panique totale : angoisses, crises de larmes et râte au court-bouillon. Bref vous êtes aussi stréssé que si vous aviez détourné un million d’euros. Vous réalisez que quand même la situation n’est pas si dramatique que cela… Mais alors, d’où vient cette émotion ?

C’est peut-être votre « Enfant Intérieur«  qui essaye d’attirer votre attention.

… Comment le corps est-il impacté par notre vécu ?

Depuis notre conception, notre corps (donc la matière) enregistre et est impacté par tous les évènements ou situations qui se déroulent dans notre environnement. En même temps, le cerveau enregistre lui aussi la sensation ou l’émotion qui sera associée à cet évènement. Situation heureuse ou malheureuse, le duo corps-esprit va enregistrer, enmagasiner toutes les informations et les émotions qui seront associées à un évènement précis.                                                                                                                                                  L’impact sur le corps, donc la matière, va être au niveau cellulaire. Nos cellules vont recevoir un programme.

… Tout vient de l’enfance 

Notre personnalité se bâtit en fonction des signes de reconnaissance que nous avons reçus et également des modèles parentaux, de l’environnement et de l’ambiance qui l’a entrouré. Nous ne pouvons nous construire dans l’indifférence, et nous avons besoin de stimulations pour nous sentir exister. Si nous ne recevons pas d’attention, cela va laisser des « vides ».

Famille dysfonctionnelle ou non, il n’y a pas de parents parfaits, donc pas d’enfance parfaite. Ce constat peut être difficile à entendre, mais hélas il est bien réel. 

A cela, il faut rajouter le bagage transgénérationnel. C’est à dire que l’on hérite des problèmatiques non réglées de nos ancêtres. Tant qu’il n’y a pas une prise de conscience des impacts négatifs que nos parents, nos familles ainsi que les institutions ont eu sur nous, nous restons reliés à nos blessures et à nos émotions négatives et subissons inconsciemment tout au long de notre vie les conséquences qui en découlent : problèmes de confiance en soi, sentiment de vide et d’abandon, difficultés relationnelles, troubles narcissiques, comportements addictifs et dépendances, angoisses, peurs, colère, imcompréhension, stress intense…

Seuls une prise de conscience et un lâcher-prise peuvent nous en libérer.

Lorsque nous avons du mal à sumonter une période difficile de notre vie ou un évènement, lorsqu’une personne nous fait du mal avec une phrase blessante ou bien que l’on ne se sent pas à l’aise dans une situation, c’est notre partie émotionnelle qui nous fait ressentir le malaise, le désespoir, la souffrance, la colère.

Ce n’est pas nous qui aujourd’hui allons mal, mais c’est celui qui est en nous et qui se remémore une situation ancienne, enracinée dans les cellules. C’est une mémoire qui se réactive et qui fait ressurgir la douleur de l’enfant qui est en nous.

Les expériences douloureuses que nous vivons à l’âge adulte sont là pour nous montrer ce qui a besoin d’être remis à sa place, ce qui n’a pas été respecté, et ce qui n’est pas réglé en nous.

Si la vie nous met en face ces expériences, ce n’est pas le sort qui s’acharne contre nous, ou les malheurs qui continuent, c’est pour nous montrer ce que nous avons à réparer en nous et qui nous empêche d’être nous-même. Chaque situation ou personne nous renvoie à nous-même, à nos vécus, à nos expériences douloureuses, pour nous permettre de nous réparer.